Terreur nocturne chez le bébé : que faire ?

 Terreur nocturne chez le bébé : que faire ?

Au cours de la nuit, votre bébé peut éprouver des difficultés à dormir. La peur, les cauchemars sont autant d’obstacles qui le contraignent à pleurer ou à rester éveiller. En tant que parent, c’est à vous de l’amener à dormir en faisant un certain nombre de choses. Quelques conseils pour aider votre enfant à dompter la terreur nocturne.

Réagir instantanément n’est pas la solution

C’est vrai qu’en tant que parent, vous avez obligation de garantir la stabilité et le confort de votre bébé. Mais face aux terreurs nocturnes, l’inaction est d’abord la première solution. Laissez votre bébé quelque temps tout seul. Ayez l’œil sur lui sans broncher. Ce qui l’empêche de dormir peut être de courte durée. De toute façon, même si vous le réveillez, il ne saurait vous parler à plus forte raison, vous relater le cauchemar qu’il a vécu. Ne vous stressez pas. Trouvez un siège et asseyez-vous près de lui. Parlez à voix basse à votre bébé. Vous pouvez, si vous le voulez, caresser la tête de l’enfant et surtout n’essayez pas de le prendre entre vos mains, car ce geste peut l’apeurer davantage. Patientez un tout petit instant et réagissez si le problème perdure.

Un bébé qui dort paisiblem,nt Chanter une berceuse ou une comptine

La seconde alternative la plus plausible est de lui chanter une comptine ou une berceuse afin de l’amener à dormir. Choisissez un chant doux, agréable que vous n’accompagnez pas de musique. Il faut adapter votre style musical. On ne chante pas devant un bébé effrayé ou en pleurs comme si on chantait à un rassemblement militaire. Sachez que la berceuse a des bienfaits indéniables en ce qui concerne l’endormissement de votre bébé. Nul n’ignore qu’en entendant un chant doux, le bébé se sent en sécurité. Il peut alors fermer l’œil de la nuit.

Au-delà de cet aspect, la comptine et la berceuse favorisent la croissance psychique, physique et émotionnelle de votre bébé, estiment les pédiatres. Pour étayer cet argument, vous constaterez que dans les bandes dessinées ou certains films, des parents chantent pour faire endormir leurs enfants, bébés comme grands. Pour faire face aux terreurs nocturnes, il est conseillé de ne pas trop soumettre votre enfant à un jeu d’imagination. Ne laissez pas non plus votre bébé manger trop lourd pendant la journée. Car cela peut pousser votre enfant à faire une indigestion qui se manifestera plus tard quand le bébé est au lit.

Changement de pièces et sieste

Le changement de pièce peut avoir un avantage psychologique sur le bébé qui pourrait croire que ces nuits blanches sont dues à la chambre où il dort. Ainsi, pour mettre fin à la terreur nocturne chez le bébé est-il conseillé de lui faire changer de pièce. Si vous constatez que la terreur nocturne continue sur plusieurs jours, alors songez à aider votre bébé à faire la sieste. Dormir après le repas de midi s’avère un puissant moyen pour évacuer la fatigue. En effet, la fatigue peut être à la base de trouble nocturne. Ne soyez pas de ceux qui croient que la sieste pourrait empêcher votre enfant de dormir la nuit. Des pédiatres recommandent que vous chantiez une berceuse pour votre enfant lors de sa sieste. Bien qu’ayant fait la sieste, votre enfant doit être au lit vers 20 heures. Cela pourrait permettre à votre enfant d’avoir un sommeil profond.

Consulter un pédiatre pour les cas chroniques

Les conseils évoqués jusque-là sont destinés aux parents. C’est à eux d’œuvrer, en premier ressort, pour que leur bébé dorme convenablement. Mais leurs efforts peuvent s’avérer insuffisants. Dès lors, il faut voir un spécialiste. Il ne faut pas hésiter à approcher un pédiatre pour lui exposer la situation de votre bébé qui a des nuits blanches. En fait, le problème de votre enfant peut, peut-être, manifester le somnambulisme. Selon Wikipédia, ceux qui souffrent de cette maladie ont tendance à poser inconsciemment des actes (pleurs, cris, etc.) pendant leur sommeil. C’est donc au spécialiste de santé de vous orienter, de vous donner des médicaments afin de faire régler ce problème pour le bonheur de votre bébé.

Posez les gestes qui sauvent en veillant sur votre bébé au quotidien.

Stephane

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *